La boiterie du cheval : traitez-la avec des produits naturels

La boiterie du cheval est un symptôme qu’il faut prendre au sérieux étant donné qu’elle peut être causée par différents types d’affection. En fonction du diagnostic et si le vétérinaire le permet, vous pouvez administrer à votre animal des médicaments à base de produits naturels pour l’aider à se rétablir rapidement.

La phytothérapie est aussi efficace chez les animaux

La phytothérapie est une médecine alternative qui a fait ses preuves depuis des millénaires. L’utilisation des plantes et d’autres produits mis à la disposition de l’Homme par Mère Nature ne date en effet pas d’hier. Les guérisseurs des grandes et petites civilisations s’en sont servis et bon nombre de leurs remèdes et pratiques ont traversé les siècles. Elle n’est toutefois pas uniquement utilisée par les humains. De nombreux animaux qui vivent à l’état sauvage se soignent également par les plantes notamment pour soulager les désagréments digestifs et les démangeaisons, expulser les parasites internes, panser leurs plaies, etc.

Si la boiterie du cheval a pour origine une affection qui peut se soigner par les remèdes naturels, recourir à ces médicaments est recommandé. Leurs effets secondaires sont moindres ou inexistants et ils sont donc moins nocifs pour l’organisme de l’animal. Néanmoins, l’avis d’un vétérinaire ou d’un thérapeute qualifié s’impose toujours.

Les causes probables d’une boiterie chez le cheval

Plusieurs raisons peuvent expliquer une boiterie chez le cheval. Ce peut être à la suite d’un choc, entraînant une enflure ou une bosse. Dans ce cas, la boiterie est bénigne et peut disparaître au bout de quelques jours. Il se peut aussi qu’un caillou se soit glissé dans la corne de son sabot rendant l’appui douloureux, que l’animal soit mal ferré ou mal paré. L’intervention du vétérinaire ou du maréchal-ferrant s’avère alors indispensable. La boiterie du cheval peut aussi s’expliquer par une douleur à la jambe. Cette dernière peut être pathologique comme une atteinte arthrosique ou une maladie naviculaire par exemple, ou résulter d’un claquage ou d’une tendinite. Un traitement approprié s’impose alors pour assurer le bon rétablissement de l’animal. L’origine d’une boiterie peut également venir de plus haut, notamment de ses épaules, de la rotule ou du grasset.

Des soins naturels pour traiter les boiteries du cheval

Il est essentiel d’identifier le siège et les causes de la douleur pour bien soigner une boiterie chez le cheval. Dans tous les cas, il convient de consulter l'avis du vétérinaire. Après de multiples examens de l’animal, au repos et en mouvement, lui seul est en mesure de poser le bon diagnostic et de prescrire le traitement à suivre pour soigner la boiterie du cheval. Pour favoriser la convalescence de l’équidé, il est tout à fait possible de recourir à des remèdes issus de la médecine alternative en complément des soins préconisés. Dans ce sens, les produits Labo Demeter, à l’instar de notre Hipposil pour une prise par voie orale ou du Silahorse en application locale, sont réputés pour leur efficacité. Leurs composants actifs permettent de soulager les douleurs locomotrices, et favorisent la restauration de l’intégralité articulaire et tendineuse. Totalement naturels, nos produits peuvent être pris en alternative aux traitements anti-inflammatoires interdits dans le cadre du dopage.

Menu

Paramètres

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter